Take a break… Lâcher votre écran

Avant la quarantaine et l’extension du télétravail, vous pensiez probablement avoir passé presque toute votre journée de travail sur votre l’ordinateur. Mais vous ne saviez pas que vous vous dépensiez beaucoup plus. Entre les trajets quotidiens, les réunions formelles, les conversations en voiture, les discussions informelles, les pauses-café et les déjeuners, vous aviez eu de nombreuses opportunités durant lesquelles vos yeux se reposaient de l’écran et votre esprit se détachaient du monde numérique.

Maintenant que ces répits sont éliminés, la déconnexion à la technologie peut être inexistante. En particulier, les appels vidéo ajoutent une couche de fatigue. Devoir se concentrer sur plusieurs visages simultanément tout en étant conscient que tout le monde peut vous voir crée un effort mental et émotionnel qui ne serait pas ressenti avec autant d’acuité dans une réunion physique.

Le temps supplémentaire devant l’ordinateur peut également provoquer une fatigue oculaire et une fatigue musculaire. Il m’arrive de voir des constellations d’étoiles troublées ma vue en fin de journée. Maintenir votre corps rigide pendant des heures et rester dans la portée de la caméra n’ai pas très naturel.

Pour aider à maintenir et à retrouver de l’énergie, vous devez travaillé sur des moyens pour réduire ou éliminer la technologie. Voici quelques stratégies qui s’avèrent efficaces.

Par défaut pas de visio

La Visio et les chat vidéo sont utiles lorsque il faut vous rapprocher des interactions que vous auriez réunis dans une même salle. Mais le niveau d’intensité des appels vidéo n’est pas toujours nécessaire . Si un appel téléphonique fonctionne correctement pour une conversation, utilisez-le. Si vous pouvez communiquer efficacement par e-mail ou en mettant à jour un système de gestion de documents ou de tâches partagé, faites-le. Ce n’est pas parce que vous pouvez utiliser la vidéo que vous le devez.

Limitez votre temps de réunion

Dans des circonstances normales, réserver des blocs de temps pour faire le travail est une bonne idée. Si vous trouvez les réunions virtuelles épuisantes, cette pratique est plus essentielle en ce moment. Bloquez du temps sur votre emploi du temps où vous n’êtes pas disponible pour les réunions afin de pouvoir tempérer la quantité de communication virtuelle que vous avez chaque jour.

Cela peut consister à réserver la plupart de la matinée ou de l’après-midi comme libre de réunion ou à bloquer quelques heure tout au long de la journée pour se détacher et se concentrer sur d’autres travaux.

Choisissez physique plutôt que numérique

Pour contrer l’augmentation du temps devant un écran à la fois sur et en dehors du travail, recherchez des moyens de prendre une route low-tech. Brainstorming pour un article? Écrivez vos pensées sur papier. Créer une feuille de route pour un gros projet? Dessinez le projet initial sur un tableau blanc. Lire un livre? Procurez-vous le livre imprimé. De l’exercice? Allez courir dehors. Chaque fois que vous pouvez raisonnablement choisir une option physique plutôt qu’une option numérique, prenez-la. S’éloigner de son ordinateur offre non seulement une pause numérique, mais aussi aide à être plus créatif.

Bougez le plus possible

Pour contrer la fatigue causée par une position assise rigide devant votre ordinateur, déplacez-vous autant que possible.

Entre les réunions, direction la cuisine pour faire le plein d’eau ou de café. Lorsque vous avez besoin d’une pause rapide, effectuez quelques mouvements simples comme faire rouler vos épaules pour faire circuler le sang. Si vous avez un bureau position debout, déplacez-le de haut en bas pour pouvoir varier les positions. Sinon utiliser plusieurs endroits, table, comptoir pour vous asseoir et vous tenir debout tout au long de la journée.

Prenez des pauses sans technologie

Bien qu’il puisse sembler plus «efficace» de déjeuner sur votre ordinateur, votre cerveau vous remerciera d’avoir pris une pause d’écran. Prenez votre déjeuner tout en discutant avec les membres de votre famille, en regardant par la fenêtre ou en lisant un livre physique. S’éloigner de la technologie donne non seulement une pause à votre cerveau, mais vous donne également un bonus recul. Un déjeuner express de 15 à 20 minutes en mangeant simplement sans rien faire d’autre, peut vous rendre plus paisible et également à avoir les idées plus claires sur l’ensemble de ce qui se passe dans votre vie.

Pratiquez une activité physique en plein air après le travail. Cela comprend la marche, le basket-ball au fond d’une cours, le jardinage ou toute autre activité qui vous active. Cette séparation du monde numérique rafraîchit votre cerveau et aide à créer une séparation entre la fin de votre journée de travail et le début de votre temps personnel.

Revenir à davantage de rencontre réelle , sera un merveilleux soulagement. Dans l’immédiat, une partie de charge numérique ajoutée est inévitable. Ces stratégies peuvent vous aider à la réduire et la fatigue numérique associée. Arrêter de lire mes articles pourra vous faire aussi économiser de precieuses minutes 🙂

Print Friendly, PDF & Email

Categories: Chronique

Tagged as: