Transformation et gratitude

De retour d’un long voyage me revoilà au travail.

D’abord surpris de voir combien les choses évoluent lentement et de l’état d’esprit un peu fataliste et défensif.

Déshérence et manque de sens, vision partagée un peu trop simplement et grande vague de changement dans l’immobilisme engendré par la transformation sont des causes de démotivation.

Bon, nouvelles structures, nouveaux usages? Jadis, déjà nous fêtions nos succès. Innovation, dans des grosses organisations est souvent synonyme de découvrir de vieux truc relooké en les expérimentant soi-même pour la première fois.

C’est intéressant de constater que l’on. apprends plus de nos échecs que de nos succès. Pourtant les réorganisations sont cycliques et négligent les facteurs humains et le besoin de sens. Ce n’est pas mon sujet du jour, mais pour passer de l’apprentissage à la compréhension ou trop de personne imite-elle les gestes sans les comprendre au fond, le culte du cargo illustre bien ma pensée.

Le culte du cargo est un ensemble de rites qui apparaissent à la fin du xixe siècle et dans la première moitié du xxe siècle chez les aborigènes, en réaction à la colonisation de la Mélanésie (Océanie). Il consiste à imiter les opérateurs radios américains et japonais commandant du ravitaillement (distribués par avion-cargo) et plus généralement la technologie et la culture occidentale (moyens de transports, défilés militaire, habillement, etc.) en espérant déboucher sur les mêmes effets.

Taiwan Taipei Temple

Ces dernières semaines se terminent par la fin d’une étape réussie grâce au travail et au professionnalisme d’un grand nombre d’intervenants.

Après une journée de travail gratifiante une pause et discutions entre anciens.

J’exprime ici ma gratitude auprès des ingénieurs logiciels, développeur Angular, partenaire Cloud, management, opérationnels responsables, mover-checker audacieux, expert sécurité apporteur de solution, architecte logiciels patients et toutes les personnes positives et détendues.

Bienfaits de la gratitude au travail :

La gratitude

1. aide à mieux dormir

2. réduit le « droit excessif »

3. nous pousse à contribuer davantage à notre organisation

Il reste beaucoup à faire avant d’apprécier pleinement et sereinement les possibles que nous ouvrent les infrastructures as a code.

Prochaines étapes, extension, présentation et aussi très vite refonte kube, objectif deployment continue, no obso no a patchy 🙂 et bien plus. Run what you build today👍

C’est frais comme il y avait longtemps, les moments où nous fêtions les médailles, les promotions et les succès, l’époque où Jean-Marc Fouet écrivait « Ce qu’il faudrait, ce serait pouvoir exprimer les connaissances de manière déclarative, c’est-à-dire indépendamment de leur mode d’emploi, pouvoir dire le « quoi » sans se préoccuper du « comment ». Par analogie avec la Thermodynamique, un programme classique a une faible entropie, alors qu’on en veut une très grande ; au lieu d’un cristal, on voudrait un programme « gazeux ».

Il existe un langage qui permet cela, connu depuis 2400 ans, qui s’appelle la Logique.  » (Je ne peux pas m’empêcher de faire remarquer que l’usage du concept « logique » est largement antérieur je pense l’invention de la théorie )

Merci pour cette semaine riche et bon week-end.