Lean <> cost killing ? yes

Cet article sur le Lean permet à qui veut s’en donner la peine de confronter ses pratiques à ses croyances.

« Les idées sont les points d’appui et les outils les leviers qui font bouger le monde. La pensée Lean peut changer le monde si nous admettons cette idée de faire mieux les choses et utilisons à cet effet les outils kaizen du Lean. »

« La visualisation est une technique propre au Lean, qui anime l’espace de travail et permet aux collaborateurs de se confronter facilement aux problèmes car ils leur sautent aux yeux. »

Le Lean consiste à rechercher continuellement des stratégies d’amélioration suivant quatre axes : amélioration de la satisfaction client, amélioration des flux de travail, réussite des tâches dès la première tentative amélioration des relations.

les vendanges sont faites

Pour y parvenir, les dirigeants Lean doivent adopter quatre attitudes fondamentales.

Les girondins

A vous de juger si de vos propres pratiques…. et la cohérence avec l’agilité.

D’abord , ils doivent aller voir par eux-mêmes. Plutôt que d’écouter ce qu’on leur rapporte, ils constatent personnellement les faits et vérifient que tous les intervenants s’accordent sur le problème avant de chercher à identifier des solutions.

Alors les problèmes sont les processus ou la façon de considérer les personnes. Souvent les personnes sont des catalyseurs de problèmes mais aussi que apportent les solutions.

Deuxièmement, ils parlent du problème et non des personnes. Ils font preuve de respect envers les autres en les écoutant sans accusation , quel que soit leur point de vue.

A grande échelle

Troisièmement, ils s’efforcent de rechercher activement des idées innovantes et les testent pour constater les résultats. Une fois que les résultats sont satisfaisants, ils les appliquent à l’échelle.

La collaboration en plein soleil.

Enfin, quatrièmement, ils renforcent la collaboration, parce que celle-ci permet d’améliorer la qualité des actions et des résolutions de problèmes.

Alors quoi tout le monde rêve d’avoir la paix et nous nions la réalité ?

Toi aussi tu seras un coq/poule mon fils/fille dit le cigne.

Les conditions jidoka : aussi connu sous le nom de ‘cadre de la qualité intégrée’, cet outil implique de privilégier l’interruption du travail plutôt que d’accepter le moindre défaut sur la ligne de production.

Appliquer les conditions jidoka consiste à arrêter le travail, à régler le problème, puis à reprendre.

Atteindre un cadre de qualité intégrée nécessite de ‘créer un environnement dans lequel le premier essai est systématiquement le bon’.

En conditions jidoka, n’importe quel collaborateur est à même d’identifier un incident, de solliciter l’avis de son supérieur ou de ses collègues, d’interrompre le travail afin de régler le problème, puis de reprendre l’activité une fois que la situation est revenue à la normale.

Passer du kaizen à l’innovation : faciliter la co-création de solutions et l’apprentissage de leur fonctionnement.

Alors vous savez pourquoi ? Moi pas sauf peut être que les produits sont des …