Semaine 10 – Wo-pa – Novembre

Keppel Island, une grande et belle ile qui en cette saison n’est pas très visité. La fin du printemps au mois de Novembre.

Nous y sommes arrivés en cassant la drisse de grand voile, les iles Keppel sont aux nombres de 2 grandes iles et 2 très petites (vue de loin). En arrivant par le sud, le vent était de 20 à 25 noeuds, toute voile dehors, nous avançons bon train à plus de entre 6 et 10 noeuds dans une mer formée. Le vent va forcir, il faut prendre au moins un ris, ma demande reste lettre morte, nous sommes « au plus près », « au près serré » et le bateau se rapproche du « vent debout » car Sagacious II est ardent.


Je sais que lorsque nous allons sortir de la zone abritée par l’ile Barren nous allons subir un effet venturi en arrivant sur Great Keppel (Wo-pa Island en aborigène) . Comme à l’accoutumé, je fais un peu l’autruche et croisse les doigts. Nous ne sommes pas à plus de 40 minutes. Le vents nous oblige à viser un peu en dessous de l’ile, le plus tôt nous arriverons mieux ce sera, au pire nous abattrons pour résister à un vent plus fort.
Voir la carte ci dessous pour vous aidez à visualiser.

Nous sommes à 10 kilomètres de Great Keppel et à 15 kilomètres sous le vent de Barren Island, nous sortons de sa protection. Au près serré, le vent forci 28 noeuds, essayant de maintenir le cap pour ne pas se retrouver trop bas et avoir à lutter contre vents et marées.

Ca bouge un peu, il y a longtemps que le pilote automatique à décrocher, alors que nous maitrisons la nième embardées, la drisse de grand voile se rompt à grand bruit. Passer un moment de panique, (oui je n’arrête pas de paniquer, c’est moche mais je n’ai pas de recul et la mer épuise), après avoir affalé la voile, nous ferlons rapidement la grand voile autour de la bôme et continuons sous génois un peu réduit. Malgré ca nous filons entre 6 et 8 noeuds.

Great Keppel Island se situe à 15 kilomètres de la côte au large de Yeppoon, dans le comté de Livingstone, dans le Queensland. Cette île est la plus grande des dix-huit îles du groupe Keppel et couvre une superficie de 1308 hectares. On y trouve probablement de tout, un camping, des plage au sable siliceux d’un blanc immaculé. Et nous croissons un Échidna.

Echidna
Echidna for real
The great Keppel
Le bruit du sable sous nos pieds
Il faut l’entendre, l’entendre
ne plus l’oublier, ne plus l’oublier
Great Keppel Island, a sublime landscape: islands of fine sand, clear water, and lush vegetation. White Sands is 98% silica, hence the crazy sound of my feet treading an expanse where only a Seabird has left its mark. The sound should be on when you watch this video.